Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités nationales > Nitrates d’origine agricole : toujours

Nitrates d’origine agricole : toujours des variations de concentrations plus marquées dans les zones vulnérables

10 janvier 2017

Le dernier bilan des concentrations en nitrates d’origine agricole - mesurées dans les milieux aquatiques en 2014-2015 - confirme, comme les années précédentes, que les plus fortes variations sont observées dans les zones vulnérables.

Les résultats de la campagne de surveillance des milieux aquatiques menée au titre de la directive « nitrates » au cours de la période allant du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015 révèlent une concentration moyenne en nitrates supérieure à 40 mg/l pour 4% des stations de suivi des cours d’eau. Elles sont quasiment toutes situées en zones vulnérables, principalement dans le grand Ouest, secteur d’élevage, mais aussi dans le Centre et le Sud-Ouest, secteurs de grandes cultures. Pour les eaux souterraines, ce pourcentage est de 25%, avec des stations réparties sur l’ensemble du territoire.

Par rapport à la première campagne de surveillance menée en 1992-1993, la concentration moyenne s’est stabilisée ou a diminué pour 56% des stations communes entre les deux périodes dans les cours d’eau, et pour 51% dans les eaux souterraines. Les stations localisées en zones vulnérables semblent soumises à de plus fortes variations, aussi bien en termes de diminution que d’augmentation, alors qu’en dehors des zones vulnérables, la situation est plus stable.

Depuis 1991, la directive « nitrates » vise à protéger la qualité de l’eau en prévenant la pollution des eaux souterraines et superficielles par les nitrates d’origine agricole. En France, sa mise en œuvre a débuté en 1992 avec une première campagne de surveillance qui a permis d’identifier les zones vulnérables, puis l’élaboration de programmes d’actions spécifiques applicables dans ces zones. Ce processus est renouvelé environ tous les quatre ans, avec la réalisation d’un bilan transmis à la Commission européenne, en vue de juger de l’efficacité des programmes d’actions. Le dernier bilan, réalisé en 2016, présente notamment l’évolution des activités et pratiques agricoles, des mesures de gestion, de l’extension des zones vulnérables, au regard des concentrations de nitrates mesurées dans les milieux aquatiques.

Synthèse « Concentrations* en nitrates d’origine agricole dans les cours d’eau et les eaux souterraines (données 2014-2015) »
Rapport « Bilan de la mise en œuvre de la Directive* Nitrates* en France (2012-2015) »

Pour aller plus loin :

Concentration* moyenne en nitrates dans les cours d’eau
Concentration* moyenne en nitrates dans les eaux souterraines
Concentration* maximale en nitrates dans les cours d’eau
Concentration* maximale en nitrates dans les eaux souterraines

Voir la version originale de l'article
 

Glossaire des mots associés à la page

Concentration
Proportion d'une espèce chimique dissoute dans une solution.
Directive
Acte juridique adressé aux Etats membres qui fixe des objectifs sans prescrire par quels moyens ces objectifs doivent être atteints. Les Etats destinataires ont donc une obligation quant au résultat mais sont laissés libres quant aux moyens à mettre en œuvre pour y parvenir. A l'initiative de la Commission, la cour de justice des communautés européennes peut sanctionner les Etats qui ne respecteraient pas leurs obligations.
Nitrates
Principaux aliments azotés des plantes, dont ils favorisent la croissance, ils jouent un rôle important comme engrais. Toutes les eaux naturelles contiennent normalement des nitrates à des doses variant selon les saisons (de l'ordre de quelques milligrammes par litre). Dans de nombreuses eaux souterraines et de surface, on observe aujourd'hui une augmentation de la concentration en nitrates d'origine diffuse (entraînement des nitrates provenant des engrais minéraux ou organiques non utilisés par les plantes) ou ponctuelle (rejets d'eaux usées domestiques, agricoles ou industrielles). L'enrichissement progressif des eaux en nitrates peut conduire à compromettre leur utilisation pour la production d'eau potable et conduit, dans certains cas, à des développements importants d'algues. Ce phénomène d'eutrophisation est accentué par la présence de phosphore.