Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités nationales > Pesticides dans les cours d’eau : (...)

Pesticides dans les cours d’eau : légère baisse de 2008 à 2013

9 septembre 2016

En France, la présence de pesticides dans les cours d’eau fait l’objet d’une surveillance régulière. Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer* vient de publier un rapport sur la période 2008-2013. Les résultats, basés sur un nouvel indice, montrent une légère baisse de la teneur en pesticides dans les cours d’eau.

Pour évaluer la teneur en pesticides dans les cours d’eau, un nouvel indice a été construit à partir des données de la surveillance mise en place par les agences et offices de l’eau. Plus de 300 pesticides sont pris en compte en fonction de leur écotoxicité. Ce sont en majorité des herbicides, mais aussi des insecticides et des fongicides. L’indice reflète une baisse d’environ 10 % de la teneur en pesticides, entre 2008 et 2013 en France métropolitaine.

Des retraits d’usage effectifs d’herbicides pendant la période étudiée, expliquent en partie cette tendance. Si la décroissance se confirme pour les pesticides interdits de longue date, elle est cependant plus nuancée pour ceux qui sont autorisés. Les évolutions dépendent également des conditions climatiques qui ont une influence sur le développement des champignons, des mauvaises herbes et le transfert des pesticides vers les cours d’eau. Les années sèches correspondent ainsi généralement à une diminution de la teneur en pesticides dans les cours d’eau. D’autres phénomènes entrent en jeu, comme l’évolution des pratiques d’épandage.

Accéder au rapport du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer*.




Sur www.documentation.eaufrance.fr, voir le zoom sur la lutte contre les pesticides

Voir la version originale de l'article
 

Glossaire des mots associés à la page

Mer
Ensemble des eaux salées recouvrant la partie immergée de la Terre. S'oppose a terre. Les étendues d'eau fermées, même salées, situées à l'intérieur des terres (mer Caspienne, mer Morte, mer d'Aral) ne sont pas considérées, malgré leur nom, comme faisant partie de la mer.