Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités nationales > Agrément des laboratoires intervenant

Agrément des laboratoires intervenant dans le domaine de l’eau

9 avril 2014

Le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD), conformément à la demande du 23 juillet 2013 du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, a mené un audit du dispositif d’agrément des laboratoires intervenant dans le domaine de l’eau. L’appréciation de la qualité des masses d’eau, des rejets et de l’eau destinée à la consommation humaine est en effet indispensable à la mise en œuvre des politiques de l’eau en France. Dans ce rapport, il a été constaté que ce ne sont pas forcément les laboratoires agréés qui réalisent ces prestations : quatre raisons semblent expliquer cette situation.

Premièrement, il n’existe pas de référentiel d’agrément pour certains paramètres ou natures d’échantillon (eau douce, eau résiduaire, etc.). Ensuite, la durée du processus d’agrément trop longue (jusqu’à deux ans) explique le fait que des laboratoires ayant les bonnes capacités ne soient pas agréés. Troisièmement, certains souhaits de performances sont trop difficiles à atteindre. Enfin, certaines petites structures ne demandent pas d’accréditation à cause du coût trop élevé. Malgré ces constats, il est expliqué dans cet audit que le dispositif d’agrément est à conserver : des recommandations pour améliorer sa mise en œuvre sont proposées.

Sur le site du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) : Accéder à l’audit




Sur le site glossaire les mots-clefs sur ce sujet : Laboratoire d’analyses ; Objectif de qualité ; Rejet*
=> www.glossaire.eaufrance.fr

Sur le Portail des documents techniques sur l’eau : Consulter tous les documents produits sur ce thème via la recherche textuelle
=> www.documentation.eaufrance.fr

Voir la version originale de l'article
 

Glossaire des mots associés à la page

Rejet
Action de jeter, déverser ou laisser s'écouler dans les eaux superficielles, souterraines ou les eaux de mer une ou des substances quelconques. Les rejets peuvent être d'origine industrielle, domestique (collectivité urbaine,...), agricole (élevages,...). Ils peuvent être ponctuels ou diffus.